PSL Tech Seed

Le dispositif PSL Tech Seed permet aux start-up technologiques de l’Université PSL et de l’Institut Pasteur, soutenues par un ou plusieurs investisseurs privés (business angels, capital-risque, industriels…), d’accéder à un cofinancement apporté par Bpifrance, via le fonds French Tech Seed.

Afin de soutenir les start-up technologiques dans leur phase de post-maturation ou pré-amorçage, le Programme d’Investissements d’Avenir a doté le fonds d’investissement French Tech Seed à hauteur de 400 millions d’euros. Pour en bénéficier, les start-up doivent être préalablement labellisés par des apporteurs d’affaires, eux-mêmes labellisés par Bpifrance.

« Ce dispositif est une excellente opportunité pour les start-up d’accélérer leur premières étapes de développement et ainsi d’accéder plus rapidement à une levée de fonds plus conséquente, ou à la commercialisation d’un produit. » Jérémie Weber, responsable du pôle start-up à l'Institut Curie

Le consortium PSL Tech Seed, porté par l’Université PSL et incluant l’Institut Pasteur, a fait partie des premiers lauréats et a été labellisé en janvier 2019 comme apporteur d’affaires ; cette labellisation a été renouvelée début 2021 pour une durée de 2 ans.

Le dispositif PSL Tech Seed est ouvert à toutes les start-up de PSL et de l’Institut Pasteur, dans toutes les disciplines et domaines d’application. Il permet un effet de levier sur les financements privés obtenus par ces start-up, avec un impact majeur sur leur développement.

 

« Le French Tech Seed est un dispositif indispensable, qui permet de financer l’innovation et de soutenir les projets dans leur parcours d’industrialisation. La route d’un projet d’innovation est semée d’embûche, et ce dispositif permet à la fois de soutenir financièrement les initiatives et d’apporter des conseils aux entrepreneurs sur les fondamentaux de leur plan d’action. » Olivier Nosjean, Head of Global Open Innovation and Scientific Affairs, R&D, Servier

Pour être éligibles, les start-up doivent être :

  • créées depuis moins de 3 ans ;
  • porteuses d’une innovation à forte intensité technologique ;
  • ayant réalisé dans les 3 derniers mois (ou ayant en cours) une 1ère levée de fonds d’au moins 25K€ auprès d’investisseurs avisés (Business Angels, Fond d’amorçage) ;
  • accompagnées par un Apporteurs d’affaires labellisé, ou lauréates (à partir de 2018) du concours I-Lab ou des Concours nationaux d’innovation du PIA.

Le cofinancement apporté par Bpifrance est compris entre 50 et 250 k€ sous forme d’obligations convertibles. Il vient compléter un apport en fonds propres d’un ou plusieurs investisseurs privés, dans un ratio pouvant aller jusqu’à 2 pour 1.

Les dossiers soumis à PSL Tech Seed sont évalués par des experts indépendants, et soumis à un comité de sélection, dont les membres sont externes à PSL, et choisis pour leurs connaissances de l’innovation, et de l’accompagnement et du financement de start-up.

Images AFM et microscope Hummink

Images AFM et microscope d'encres d'argents déposées par la technologie de Hummink pour des applications d'électronique imprimée - https://hummink.com

Processus de candidature :

Si vous pensez remplir les conditions d’éligibilité, n’hésitez pas à nous contacter (psl.valo@psl.eu) :

  • Vous serez invités à nous rencontrer pour nous présenter votre projet et confirmer votre éligibilité
  • Vous complèterez le dossier de candidature fourni, qui sera évalué par une experte ou expert indépendant
  • Vous serez invité à présenter votre projet au Comité de Sélection, qui se réunit une fois par trimestre environ (mars, juillet, octobre)

Treize projets issus de l’écosystème PSL – Pasteur ont été labellisés par PSL Tech Seed depuis la création du dispositif en janvier 2019.

  • AGS Therapeutics (ENS - PSL) : Développe des solutions thérapeutiques innovante, qui peuvent bioproduites via des vésicules extracellulaires de microalgues.
  • Aqemia (ENS-PSL) : Calculs d’affinités entre molécules et cibles thérapeutique pour le drug design et le drug discovery.
  • C12 Quantum Electronics (ENS-PSL) : Développe des processeurs quantiques à base de nanotubes de carbones pour accélérer des calculs complexes et développer l’ordinateur de demain.
  • Energo (Chimie Paris-PSL) : Développe une technologie révolutionnaire de synthèse chimique par la combinaison de la catalyse hétérogène et le plasma froid, à température et pression ambiante, sans nécessité de prétraitement.
  • Honing biosciences (Institut Curie) : Création d’une plateforme technologique visant à  optimiser l’efficacité et la sécurité des thérapies cellulaires dans les cancers et les maladies chroniques.
  • Hummink (ENS-PSL, IPGG-PSL) : Développe une nouvelle technologie de fabrication additive à l’échelle nanométrique, permettant de déposer n’importe quel matériau sur n’importe quelle surface, avec une liberté de design sans précédent.
  • Iconeus (ESPCI Paris -PSL, ENS-PSL) : Développe, des solutions d’imagerie acoustique neurofonctionnelle pour la recherche et les applications cliniques.
  • Minos Biosciences (ESPCI Paris – PSL) : Propose un système d'analyse sur cellule unique, multimodal et 2D pour la recherche fondamentale, appliquée et clinique ainsi que pour le diagnostic.
  • Leanear (ENS – PSL) : Propose des solutions innovantes, basées sur les dernières avancées en cryptographie, pour le stockage et la synchronisation de données, sécurisées de bout en bout.
  • Sublime Energie (Mines Paris – PSL) : propose une solution de collecte, purification et liquéfaction du biogaz abaissant significativement les seuils de rentabilité et permettant de développer la méthanisation à proximité des sources de production.
  • Skiagenics (Institut Curie) : Développe des solutions de diagnostic moléculaire et de médecine de précision, basées sur l’analyse du génome et l’identification de biomarqueurs
  • UVR (Mines Paris – PSL) : Propose l’ensemble des outils nécessaires à la génération d’images de synthèse « Iso-Photographique » c’est-à-dire indiscernables d’une photographie de l’objet concerné.

 

Tech seed graph
portrait Amin M'Barki

« Après une première levée de fonds de 700k€ auprès du PSL Innovation Fund, nous avons sollicité un financement French Tech Seed. Cela nous a permis de renforcer nos fonds propres et d’augmenter les montants de financements publics que nous pouvons obtenir chez BPI France. Le FTS constitue également un label et une reconnaissance de la qualité de notre projet. Grâce à FTS, nous avons pu lancer le recrutement de plusieurs ingénieurs. »

Amin M’Barki, CEO d’Hummink