Cellule d'écoute et de veille

Les violences sexistes et sexuelles, le harcèlement, les discriminations et le bizutage ne peuvent être tolérés. Que vous soyez victime, témoin, ou à la recherche d'informations sur le sujet, une cellule d'écoute et de veille est à votre disposition.

Fonctionnement de la cellule d’écoute et de veille

La cellule d’écoute et de veille PSL offre un espace de parole et d’informations :

  • Elle a pour mission de faciliter le signalement des situations de violences sexistes et sexuelles, de harcèlement, de bizutage et de discrimination.
  • Elle n’a pas fonction disciplinaire et ne peut formuler de sanctions.

Toute prise de contact fera l’objet d’une première réponse sous 7 jours ouvrés. En cas de signalement, un groupe d’écoute sera constitué, en concertation avec la personne effectuant le signalement, dans les semaines suivantes. Ce groupe aura pour objectif d’écouter et d’orienter la personne, puis le cas échéant de saisir son signalement. Une fois saisie, la cellule d’écoute et de veille se réunira et rendra un avis indicatif sur les suites à donner, puis accompagnera la personne vers d’éventuelles démarches. S'il est estimé que la situation présentée doit faire l’objet d’un suivi disciplinaire, votre interlocutrice/interlocuteur vous orientera et vous assistera dans les démarches.

La cellule d’écoute et de veille PSL effectuera l'ensemble des démarches dans des délais raisonnables, en toute confidentialité et en toute transparence avec la personne ayant effectué le signalement en vertu des articles 8 et 9 de son règlement d’organisation.

Les membres de la Cellule d'écoute et de veille

La cellule d'écoute et de veille est un service mutualisé de l'Université PSL. Il rassemble les différents établissements autour d’un objectif commun de lutte contre les discriminations et d’ouverture de la parole. Le dispositif d’écoute de PSL ne remplace pas les dispositifs propres aux établissements, mais propose un service complémentaire d’écoute, de formation et de documentation à disposition de toutes et tous.

Quel que soit votre statut ou votre établissement, si vous êtes victime ou témoin de situations qui vous semblent relever de violences sexistes et sexuelles, de harcèlement, de discrimination ou de bizutage, vous pouvez contacter la Cellule, ou un de ses membres directement (cf liste déroulante ci-dessous). Elles/ils pourront vous écouter, vous renseigner, vous conseiller et vous accompagner dans vos éventuelles démarches administratives.

Tous les membres listés ci-dessous ont été formés. Cette liste sera enrichie au fil des sessions de formation.

Les membres de la Cellule d’Ecoute et de Veille
  • Florence Benoit-Moreau, vice-présidente vie étudiante et responsabilité sociale, Université PSL
  • Sarah Asset, chargée de mission vie étudiante, Université PSL
  • Louis Dang Ngoc, directeur des affaires juridiques, Université PSL
  • Ella Butel, étudiante au CPES, Université PSL
  • Maëlle Frydman, étudiante au CPES, Université PSL
  • Valentine Zuber, enseignante-chercheuse, référente égalité, EPHE - PSL
  • Benoit  Collignon, gestionnaire du pôle formation, concours et recrutement, EPHE - PSL
  • Chloe d'Arcy, doctorante, EPHE - PSL
  • Egina Santoromito, Référente égalité, ENC - PSL
  • Carine Robert, enseignante-chercheuse, référente égalité, ENSCP – PSL
  • Peggy Marie, enseignante-chercheuse, ENSCP – PSL
  • Teresa Lopes-Leon, enseignante-chercheuse, référente égalité, ESPCI Paris – PSL
  • Anne Devulder, enseignante-chercheuse, ESPCI Paris – PSL
  • Jeremy Fersula, étudiante, ESCPCI Paris - PSL
  • Charlotte Jacquemot, enseignante-chercheuse, ENS – PSL
  • Océane Mascaro, étudiante, ENS - PSL
  • Juliette Salles, chargée de production pour les activités et spectacles, CNSAD - PSL
  • Eliott Marès, responsable des ressources humaines, référent égalité, CNSAD - PSL
  • Walid Caid, étudiant, CNSAD - PSL
  • Marie-Sylvie Poiny-Vaity, directrice des ressources humaines, référente égalité, Observatoire de Paris – PSL
  • Rhita Maria Ouazzani, astronome, Observatoire de Paris – PSL
  • Sophie Masson, astronome adjointe, Observatoire de Paris – PSL
  • Thomas Richardson, doctorant, Observatoire de Paris – PSL

En savoir plus

Les violences sexuelles et sexistes, le harcèlement, les discriminations, le bizutage… ne sont pas des phénomènes récents. Pourtant, s’ils ont toujours existé, l’évolution des mœurs et les travaux scientifiques des dernières années ont permis d’en préciser les contours et de forger un ensemble de notions. La cellule d’écoute et de veille de PSL a référencé définitions, liens web et contacts associatifs pour vous permettre de vous renseigner.

Formations & sensibilisation

Des formations et des actions de sensibilisation aux violences sexuelles et sexistes sont proposées par les établissements – composantes de PSL à la communauté étudiante, enseignante et aux personnels de l’université.

Pour suivre l'une de ces formations :

  • Si vous êtes étudiante/étudiant, contactez la direction de la vie étudiante et/ou des études de votre établissement ;
  • Si vous êtes membre de la communauté enseignante ou un personnel de l’université, consultez le catalogue des formations de l’école interne de PSL.

 Lancement d’un important plan de formation à la prévention des violences sexistes et sexuelles, des harcèlements et des discriminations, le 16 novembre 2021

Définitions & ressources

Juristes, sociologues, psychologues, médecins, associations... ont documenté et défini les notions propres aux violences sexistes et sexuelles. Ces notions clés permettent de lever toute ambiguïté. Vous trouverez ci-dessous un aperçu des principales notions et des associations ou structures référentes dans chacun de ces domaines.

Quelques notions clés

Le consentement est l’accord clair, explicite et enthousiaste, donné en pleine possession de ses moyens par une personne ou un groupe à une autre personne ou groupe.

Une personne peut retirer son consentement à n’importe quel moment, et son choix doit être respecté. Une personne peut donner son consentement pour des actes spécifiques, et il est important que la demande soit renouvelée pour tout autre.

Violences sexistes et sexuelles

Un agissement sexiste se définit comme toute action liée au genre d’une personne ou d’un groupe de personnes, ayant pour objet ou effet de porter atteinte à sa ou leur dignité ou de créer un environnement intimidant, hostile, dégradant, humiliant ou offensant.

Le harcèlement sexuel est défini comme le fait d’imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle qui soit portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, soit créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante.

Est assimilé au harcèlement sexuel le fait, même non répété, d’user de toute forme de pression grave (en échange de contreparties ou sous le coût de menaces) dans le but réel ou apparent d’obtenir un acte de nature sexuelle.

Plus d’infos

Une agression sexuelle est une atteinte sexuelle commise avec violence, contrainte, menace ou surprise (ex : massages non consentis, attouchements...).

Plus d’info

Le viol est un acte de pénétration sexuelle commis sur une personne avec violence, contrainte, menace ou surprise. Est considéré comme viol n’importe quel acte de pénétration à connotation sexuelle commis sur une personne non consentante avec violence.

Plus d’info

Discriminations

Une discrimination est un traitement défavorable fondé sur un ou plusieurs critères définis par la loi, dans une situation visée par la loi (milieu du travail, accès à des biens ou à des services, à des lieux, à la formation et à l’éducation). Les critères de discriminations reconnus par la loi française sont au nombre de 25, vous pouvez les retrouver ici.

Le fait qu’une agression ou une violence soit associée à l'un de ces critères constitue un facteur aggravant des agressions ou violences. L’interlocuteur privilégié en France concernant la lutte contre les discriminations est le défenseur des droits. Il peut être contacté sur ces sujets spécifiques sur le site : https://www.antidiscriminations.fr/

Bizutage et harcèlement

Le harcèlement se définit comme une violence verbale, psychologique et/ou physique répétée et entraînant des conséquences néfastes sur le plan physique ou psychique d’une personne. Il peut prendre des formes très variées, mais répond à 3 caractéristiques principales : ce sont des agissements violents, répétés et qui contribuent à l’isolement de la ou des personnes victimes.

L'emprise est une forme de domination exercée par une personne sur une autre qui a mainmise sur son esprit et/ou sa volonté. C'est une forme de domination morale et/ou intellectuelle, dans laquelle la victime n’a pas conscience de ce qui se joue pour elle.

Ce type d'abus se retrouve le plus fréquemment dans les relations intimes (couple, amitié) et s’observe dans certaines relations hiérarchiques (mentorat – apprentissage – vie professionnelle). Les principaux signes de situations d’emprise sont pour la victime : l’autodévaluation permanente, l’isolement social, une tendance à se définir au travers de la personne qui exerce l’emprise… Un bon indicateur de relations est le violentomètre.

Le bizutage est défini comme le fait pour une personne d'amener autrui, contre son gré ou non, à subir ou à commettre des actes humiliants ou dégradants, ou à consommer de l'alcool de manière excessive, lors de manifestations ou de réunions liées aux milieux scolaire, sportif et socio-éducatif. Les actes de bizutage, hors cas aggravants de violences, menaces ou atteintes sexuelles, sont punies par la loi

Plus d'info

Ressources associatives

Violences sexistes et sexuelles

  • Le CLASCHES, collectif de lutte contre le harcèlement sexuel dans l’enseignement supérieur et la recherche, vous propose une série de guides, de contenus de sensibilisation et de ressources pour lutter contre le harcèlement sexuel et les violences sexistes et sexuelles.
  • La plateforme « Arrêtons les violences » du gouvernement français rassemble de la documentation, des informations légales ainsi que différents numéros de contact, dans le cadre de la lutte contre les violences sexistes et sexuelles.
  • Le collectif Nous Toutes lutte contre les violences faites aux femmes en général, son site regroupe de la documentation de sensibilisation, mais aussi des numéros d’écoute et les coordonnées de professionnels pouvant accompagner les personnes victimes de violences.

Harcèlement moral au travail

  • Le site de l’INRS vous propose de la documentation pour vous renseigner sur le harcèlement moral au travail.
  • Vous pouvez consulter ce guide pour aller plus loin dans le cadre de la fonction publique.

Harcèlement moral durant vos études ou bizutage

  • Contre le bizutage et les formes associées de harcèlement moral, vous pourrez trouver de la documentation et des informations quant au cadre légal sur ce site.
  • Pour des informations plus complètes et un accès aux différents rapports du MESRI sur le sujet, vous pouvez également vous rendre sur ce site.

Discriminations

  • L’autorité en France en matière de lutte contre les discriminations s’incarne dans le défenseur des droits, vous pourrez trouver des informations de contact et des définitions sur leur site.

Le défenseur des droits est également à l’origine de ce guide d’information, de sensibilisation et de lutte contre les discriminations.

 

La cellule d’écoute et de veille

Joignable par mail et via formulaire

Réponse apportée sous 7 jours ouvrés

 

 

Numéros d'urgence :

  • Violences sexistes et sexuelles : 3919 - 17
  • Harcèlement et bizutage : 3020 – 116 006
  • Violences numériques : 3018

Ecoute et accompagnement

  • Fil santé jeune : 0 800 235 236
  • Nightline : 01 88 32 12 32